Marble Surface

Vous avez une question? 

Voici la liste des questions les plus fréquemment posées. Si vous ne trouvez pas la réponse dans cette liste, n'hésitez pas à me contacter au 0499/731255.

1) Comment conserver mon placenta après la naissance?

Assurez-vous que votre sage-femme ou votre gynécologue soit au courant de votre souhait de garder le placenta. Je vous recommande également de l'ajouter à votre projet de naissance si vous projetez d'en écrire un. Prévoyez deux sachets de congélation pour un emballage double de votre placenta d'une contenance d'1l à 2l se fermant de manière hermétique, ainsi qu'une boite avec un couvercle fermant de manière hermétique. Je vous invite à écrire votre nom complet sur les deux sachets. Le placenta devra être placé au frigo endéans les 4h à 6h après la naissance. Si un frigo n'est pas disponible, il faudra prévoir une petite glacière avec des blocs de glace remplissant au min 10% la contenance de votre glacière. Par exemple si votre glacière peut contenir 10L, il faudra prévoir 1L de bloc glacé. 

2) Comment vous transmettre mon placenta après la naissance?

Deux options sont possibles:

- Je viens chercher votre placenta sur votre lieu de naissance. Les frais de déplacement sont de 0,35€/km A/R.

- Vous m'apporter le placenta à Gembloux. Les nouveaux parents font souvent appel à un proche pour profiter pleinement de leur bébé et se reposer.

Dans les deux cas, il faudra me prévenir le plus tôt possible après la naissance pour organiser l'enlèvement ou le dépot endéans les 72h00. 

3) Est-ce que l'hôpital peut refuser de donner le placenta après la naissance?

En Belgique, il existe un flou juridique concernant la propriété du placenta (ou de tout autres organes). Il est illégal de vendre un organe contre rémunération pour des questions évidentes d'éthiques. Concrètement, l'état belge n'a pas encore légiféré sur la propriété du placenta (contrairement à la France où le placenta appartient aux structures hospitalières). Vous êtes donc tout à fait dans votre droit de réclamer votre placenta. Les raisons médicales pour lesquels on pourrait refuser sont rares. Une naissance compliquée ou une pathologie qui nécessite l'analyse de votre placenta en anapathologie par exemple. La raison la plus fréquente d'une non remise du placenta est l'oubli par l'équipe médicale. c'est donc très important d'en discuter au préalable avec l'équipe présente sur le lieu de naissance et de préparer le matériel adéquat.

4) Existe t-il des situations qui empêchent une consommation de son placenta en toute sécurité?

Il existe certaines situations dans lesquelles il n'est pas possible de transformer son placenta en gélules placentaire afin de les consommer. 

- Si votre placenta est envoyé en anapathologie pour analyse.

- Si vous fumez pendant votre grossesse.

- Si vous avez une infection utérine.

- Si le placenta n'est pas correctement préservé au frais entre la naissance et la transformation.

5) Puis-je faire encapsuler mon placenta si je prends une péridurale, si j'ai une césarienne ou si mon accouchement est induit?

Oui c'est possible. Votre placenta agit comme un filtre qui renvoie tous les éléments toxiques vers votre foie. Celui-ci fera sortir toutes ces toxines en dehors de votre corps. Le placenta n'amasse donc pas les produits médicamenteux dans ses tissus ce qui rend sa consommation tout a fait possible.

6) Puis-je utiliser mon placenta si je suis streptocoque B positive ou si l'utilisation d'antibiotiques est nécessaires pendant mon accouchement?

C'est une information très importante que je vous demanderai systématiquement lors du dépot/enlèvement de votre placenta. 

Si vous êtes positive au GBS (streptocoque B) qui est testé en fin de grossesse par un frottis, vous devrez recevoir un minimum de deux doses d'antibiotiques à 4h00 d'intervalle pour que je puisse transformer votre placenta. Si ce n'est pas le cas ou si votre statut est inconnu lors de la naissance, votre placenta pourra toujours être transformé mais une étape supplémentaire sera ajouté au processus de transformation pour détruire toutes les bactéries éventuellement présentent.

Le même protocole s'applique en cas de signes infectieux non protégés par une antibiothérapie au cours de l'accouchement.

7) Refusez-vous d'encapsuler des placentas?

Oui, je refuse d'encapsuler votre placenta si vous êtes Hépatite B ou C positive, HIV positive ou Syphillis positive. La consommation d'un placenta avec la présence de ces pathologies n'est pas recommandé. De plus, je ne souhaite pas prendre le risque de manipuler un placenta infecté. Je prends également ces précautions pour éviter toutes possibilités de contamination croisées. 

Afin, de réaliser la transformation en toute sécurité, je vous demande une copie de votre prise de sang en début de grossesse. Vous avez également la possibilité d'imprimer le document "sérologie" se trouvant sur la page articles de ce site et de le faire compléter par votre soignant (sage-femme ou gynécologue).

499731255

©2019 par Placenta Autrement. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now